DVDO iScan Mini, un générateur de mire abordable

Les prérequis matériels d’un calibrage.

Calibrer un diffuseur est une science pour laquelle il convient de combiner connaissance et expérience. Bien entendu faire appel à un professionnel est la solution la plus pertinente, car en plus des acquis et de l’expérience, il faut aussi disposer du matériel adéquat. Cependant tout passionné peut souhaiter mettre la main à la pâte et s’investir personnellement dans l’exercice palpitant du calibrage.

Pour y parvenir il faut bien entendu acquérir les connaissances nécessaires mais aussi disposer du matériel indispensable. Il vous faudra réunir trois catégories d’outils pour compléter votre panoplie.

En premier lieu il faut un logiciel de calibrage. Il en existe plusieurs et le choix doit se faire en priorité par rapport au matériel de calibrage compatible et le mode opératoire que vous voulez exploiter. Il n’est pas nécessaire d’opter pour un logiciel payant, mais souvent le logiciel payant va garantir une compatibilité matérielle plus grande et pourra apporter des outils qu’un logiciel gratuit ne peut pas se permettre d’avoir. Par exemple des possibilités de calibrage automatique de différents types et marques de diffuseur qui impliquent un accord de licence entre constructeurs et éditeurs de logiciels. Ces options nécessitent un accord commercial, un logiciel gratuit ne pourra pas s’y conformer.

Une ou des sondes de calibrage. Le choix devra se porter sur du matériel adapté à la technologie et au type du diffuseur que vous utilisez et que vous calibrerez. Les prix montent vite, mais il existe des solutions performantes et abordables.

Enfin, il vous faudra un moyen de diffuser des mires de calibrage, ce point est indispensable et primordial pour garantir un calibrage pertinent et exacte. Vous pouvez opter pour trois méthodes. La première est la plus facile d’accès et la moins couteuse, un disque de mire. Il en existe de nombreux, gratuits ou payants, bien entendu certains disques sont dédié à des logiciels précis mais pour un calibrage simple il vous suffira d’un disque disposant des mires basiques. A partir du disque vous aurez la garantie de respecter votre chaîne vidéo, ainsi le travail sera pertinent mais un peu long car l’affichage des mires passe par les menus du disque et demande une sélection manuelle. Normalement le calibrage par disque de mire est la dernière étape d’un calibrage complet mais il peut suffire à un calibrage simple. La deuxième solution, plus automatique, consiste à activer les fonctions de générateur de mire de votre logiciel de calibrage. Il faut un ordinateur adapté équipé d’un processeur graphique disposant d’une sortie HDMI pouvant fonctionnée en multi écran. Il faudra intervenir et agir correctement sur les paramètres et les pilotes afin de s’assurer que les profiles ne vont pas corrompre le mode de sortie vidéo sélectionné pour le calibrage. Calibrer en RGB 0-255 à partir d’un PC ne posera pas de problèmes particuliers, mais calibrer en YCbCr 4:2:2 est parfois plus compliqué voire impossible. La dernière solution consiste à utiliser un générateur de mire matériel, de préférence reconnu et piloté par le logiciel de calibrage. En effet le générateur de mire est LA solution qui permet d’afficher des mires exactes et fidèles au profile de couleur que l’on veut calibrer. C’est aussi cette solution qui permet d’effectuer un calibrage sans perdre de temps à jongler avec les mires, ou du moins d’y accéder facilement et rapidement. Le problème d’un générateur de mire est le même qu’une sonde de mesure colorimétrique professionnelle, le prix ! Il s’agit d’un outil qui représente un investissement parfois conséquent. Malgré tout il existe une solution tout à fait raisonnable et qui va en plus apporter tout une artillerie d’outils de traitement de l’image : le DVDO iScan Mini.

Remarque : découvrez une liste relativement complète des logiciels et matériels les plus utilisés par les professionnels et les amateurs éclairés en parcourant notre article, La calibration vidéo.

Présentation de l’iScan Mini.

iScan mini, générateur de mire

iScan mini, processeur vidéo et générateur de mire

L’iScan Mini est un processeur vidéo de marque DVDO, par essence il ne s’agit pas d’un générateur de mire. En effet ce petit boitier dispose principalement de filtres de traitement de l’image et de fonctions de mise à l’échelle car sa vocation première est de permettre la compatibilité 4K à moindre frais. Ce boitier peut réaliser de nombreuses tâches, pour en savoir plus je vous invite à lire le test que j’ai réalisé pour notre confrère HDfever cliquant ICI.

La fonction qui nous intéresse dans le cas présent est la présence d’un générateur de mire, simple certes mais pertinent et adapté à un calibrage fait par un particulier. L’avantage principal étant un prix très doux et l’apport de traitements vidéo performants qui pourront aussi contribuer à améliorer votre image.

Les mires de l’iScan Mini.

Menu principal du générateur de mire

Menu principal du générateur de mire

Les Mires de l’iScan Mini sont organisées en quatre grandes familles :

Famille 1 – Les mires d’ajustement basique et de contrôle de performance du diffuseur,

Famille 2 – Les mires « Color Bars » d’ajustement des couleurs,

Famille 3 – Les mires « Pluge » d’ajustement de contraste et de luminosité,

Famille 4 – Les mires de calibrage.

Naviguez de Famille en Famille en cliquant sur les onglets ci-dessous.

Famille 1 – Les mires d’ajustement basique et de contrôle de performance du diffuseur.

Cet ensemble de mires va vous permettre d’effectuer les ajustements principaux de votre diffuseur.

La mire « Frame & Geometry » va remplir deux rôles. Le premier est un contrôle de l’overscan, c’est-à-dire la capacité du diffuseur à afficher l’ensemble des pixels qui constituent l’image. Pour cela il faut contrôler le contour de 1 pixel délimitant la mire. Les flèches permettent d’évaluer l’overscan et de l’ajuster si le diffuseur l’autorise. Le second rôle consiste à vérifier le bon affichage des ratios ou des formats d’image. Pour cela il faut observer les encarts bleus. En affichage 4:3 (ou 1.33) la partie centrale de chaque encarts doit être rectangulaire. Pour un affichage 16:9 (ou 1.78) l’encart suivant doit apparaitre rectangulaire, le suivant pour un affichage 1.85 et le plus grand pour un affichage 2.35. Les encarts bleus peuvent aussi servir à vérifier le bon alignement d’un vidéoprojecteur par rapport à son écran.

La mire « Frame & Geometry »

La mire « Frame & Geometry »

Les mires de 1 pixel, lignes verticales, horizontales. Ces mires vont vous permettre de vérifier si votre source ou votre scaleur travaille sur la résolution native de votre diffuseur. Vous pourrez aussi contrôler la performance et la bonne intégration de l’électronique de mise à l’échelle de votre diffuseur. Dans ce cas, les mires doivent faire apparaitre les éléments de 1 pixel sans que l’image présente des artefacts visuels.

Les mires de 1 pixel

Les mires de 1 pixel (1/3)

Les mires de 1 pixel

Les mires de 1 pixel (2/3)

Les mires de 1 pixel

Les mires de 1 pixel (3/3)

Judder (Frame Rate), la mire de saccade. Cette mire se présente sous la forme d’une barre en mouvement dont la cadence est callée sur la fréquence de l’iScan Mini. Ce test permet de savoir si le diffuseur est bien compatible avec la fréquence sélectionnée. La barre doit pouvoir bouger de manière fluide et ne pas afficher de déformation.

Judder (Frame Rate), la mire de saccade

Judder (Frame Rate), la mire de saccade

Brightness & Contrast, cette mire sert à ajuster la luminosité et le contraste. Vous devez trouver l’équilibre pour que les zones +1IRE et +2IRE « above  black » soient visibles par rapport au fond noir et les zones -1 et -2 « below  white» soient visibles par rapport au fond blanc.

Brightness & Contrast

Brightness & Contrast (1/2)

Brightness & Contrast

Brightness & Contrast (2/2)

Grey Ramp, cette mire vous permettra de savoir si le diffuseur affiche correctement la gradation du noir vers le blanc. Il vous sera aussi possible de savoir quel mode de profondeur de couleur est idéal pour votre diffuseur. 8bits par défaut ou DeepColor 10 ou 12 bits, suivant les performances natives de votre diffuseur. Greyscale 8, une mire moins précise mais qui simplifiera l’analyse et vous permettra de contrôler plus facilement l’équilibre de l’échelle de gris.

Grey Ramp

Grey Ramp (1/2)

Grey Ramp

Grey Ramp (2/2)

XHatch (Coarse, Fine et Focus), ces mires serviront à ajuster le focus, l’alignement des matrices et à vérifier l’absence de déformations géométriques.

XHatch (Coarse, Fine et Focus)

XHatch (Coarse, Fine et Focus) (1/3)

XHatch (Coarse, Fine et Focus)

XHatch (Coarse, Fine et Focus) (2/3)

XHatch (Coarse, Fine et Focus)

XHatch (Coarse, Fine et Focus) (3/3)

Sharpness, cette mire permet de vérifier si la netteté n’est pas ajustée trop haut. Si telle était le cas alors les lignes noires ou blanches à 1pixel montreront un halo. Il faudra moduler le niveau de netteté pour amoindrir ou faire disparaitre ce halo, aussi appelé ringing.

Sharpness

Sharpness

Mires de Contraste 3×3 et 4×4. Ces mires ont deux rôles. Elles permettent de mesurer le contraste ANSI qui est le contraste « fonctionnel » du diffuseur et à mesurer l’homogénéité lumineuse de celui-ci.

Mires de Contraste

Mires de Contraste (1/4)

Mires de Contraste

Mires de Contraste (2/4)

Mires de Contraste

Mires de Contraste (3/4)

Mires de Contraste

Mires de Contraste (4/4)

FreqSweep, cette mire permet de contrôler la capacité du diffuseur à afficher correctement la luminance et la chrominance à différentes fréquences vidéo.

FreqSweep

FreqSweep

Famille 2 – Les mires « Color Bars » d’ajustement des couleurs.

L’utilisation de ces mires nécessite l’usage du filtre bleu que l’on trouve avec les disques de test THX et les disques de calibrage. Vous devrez couper tous les ajustements de « Flesh Tone » de votre diffuseur. Ajuster le paramètre Chroma/Color/Saturation jusqu’à ce que les barres et sous barres (le blanc et le bleu) des parties A de la mire se confondent. Puis ajuster Tint/Hue jusqu’à ce que les barres et sous barres (le cyan et le magenta) des parties B se confondent. Comme ces paramètres interagissent entre eux il faut ajuster la mire dans son ensemble et en pas hésiter à moduler les niveaux des deux paramètres en même temps.

Color Bars

Color Bars (1/4)

Color Bars

Color Bars (2/4)

Color Bars

Color Bars (3/4)

Color Bars

Color Bars (4/4)

Famille 3 – Les mires « Pluge » d’ajustement de contraste et de luminosité.

PLUGE (2 blanches et deux noires), ces mires servent à ajuster la luminosité (niveau du noir), le contraste (niveau du blanc) du diffuseur et vérifier que l’on travaille dans le bon mode d’espace de couleur. Les modes YCbCr et RGB vidéo travaillent avec un niveau vidéo allant de 16 à 235 (sur 8 bits) alors que le mode RGB PC (étendu) travaille sur un niveau vidéo allant de 0 à 255 (sur 8 bits). Les mires PLUGE permettent un ajustement rapide des niveaux de noir et de blanc. En mode vidéo, utilisez la mire de noir D015 à D029. Ajustez la luminosité du diffuseur pour que la différence entre D016 et D017 soit à peine visible. Si le diffuseur ne le permet pas, assurez-vous que D017 soit visible (gris) malgré un carré D016 noir et invisible par rapport au fond. Puis à l’aide de la mire de blanc D227 – D240 ajustez le contraste. Il faut que la différence entre D237 et D238 soit à peine visible. Si votre diffuseur ne le permet pas, chose fréquente avec les technologies LED et LCD, assurez-vous de ne pas régler votre contraste trop haut. Un réglage arbitraire sur 75% est le plus courant et devrait fonctionner. Pour un calibrage en RGB 0-255, suivez la même démarche, D001 doit se fondre avec le fond et D002 doit être à peine visible, D254 à peine visible par rapport au fond.

PLUGE

PLUGE (1/4)

PLUGE

PLUGE (2/4)

PLUGE

PLUGE (3/4)

PLUGE

PLUGE (4/4)

Famille 4 – Les mires de calibrage.

Ces mires servent en particulier aux mesures faites par une sonde. Elles se déclinent en deux sous catégories :

Les mires de niveau de blanc.

Ces mires se succèdent par niveau de 10IRE, l’iScan Mini dispose donc de 11 mires allant de 0IRE (le noir absolu) et 100IRE (le blanc le plus blanc). Elles vous serviront à calibrer la température de couleur de manière basique par ajustement du gain/light RVB et du bias/cut RVB, mais aussi de manière plus précise si votre diffuseur dispose d’un paramétrage d’échelle de gris plus complet. Ce sont aussi ces mires qui serviront à mesurer et corriger le gamma. L’iScan Mini ne propose qu’une suite de mires IRE fenêtrées. Un générateur de mire professionnel proposerait en plus des mires en plein écran ou APL. Les mires fenêtrées seront tout de même adaptées à la grande majorité des diffuseurs y compris les plasmas même si ces derniers nécessitent plutôt des mires de type APL.

Les mires de niveau de blanc

Les mires de niveau de blanc

Les mires de couleurs à 75%.

Ces mires visent au calibrage d’un CMS simple, c’est-à-dire d’un 1D LUT. Il s’agit de la méthode la plus basique pour calibrer la gamme de couleur que votre diffuseur peut reproduire. Il est évident qu’un générateur de 3D LUT permettra de faire un travail plus précis et plus pertinent quant à la mise à la norme et la réduction du DeltaE. Cependant les diffuseurs du commerce ne proposent qu’un simple CMS et les mires de l’iScan Mini suffisent dans ce cas. DVDO opte pour des mires à 75%. Cela veut dire qu’il vous faudra calibrer sur la base d’une lecture de gamut à 75%, par exemple 75%REC709. Ce choix est pertinent surtout dans le cas de diffuseurs non linéaires comme les DILA ou les SXRD. En effet, il est plus important de calibrer et de corriger ce qui se passe à 75% sur le tableau CIE représentatif de la gamme de couleur. Ainsi la correction va permettre d’arriver à de meilleures moyennes de DeltaE alors qu’une correction sur la base de 100% risque de pénaliser la reproduction des couleurs se situant de 0 à 75%.

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (1/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (2/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (3/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (4/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (5/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (6/7)

Les mires de couleurs à 75%

Les mires de couleurs à 75% (7/7)

Remontez au début du tableau d’onglets

Comment utiliser l’iScan Mini comme générateur de mire ?

La conception de l’iScan Mini vise une simplification d’utilisation ce qui est un avantage en usage courant, mais pas forcément adapté pour un usage générateur de mire uniquement. Si l’iScan Mini fait partie intégrante de votre système vous n’aurez pas à vous soucier de son ergonomie, vous aurez paramétré votre système en amont et en aval, il vous suffira d’afficher les mires.

Cependant, si vous désirez utiliser votre iScan Mini comme générateur de mire afin de calibrer un autre diffuseur, il faudra adapter l’appareil à votre besoin. Nous allons vous livrer quelques astuces pour que vous puissiez vous servir de l’iScan Mini comme un générateur de mire autonome. Notez que la seule vraie limite de l’appareil est l’impossibilité de le piloter à partir d’un logiciel de calibrage, tout se fait à la télécommande. Cependant l’ergonomie de l’iScan Mini est assez intuitive et bien faite pour que l’opération se fasse simplement et rapidement.

1/ Le profil de couleur.

L’iScan Mini ne permet pas de sélectionner un profil de sortie. En effet la sortie est esclave de l’entrée, c’est-à-dire qu’un signal vidéo RGB 16-235 en entrée sortira de l’iScan Mini en RGB 16-235, un YCbCr 4 :2 :2 sortira en YCBCr 4 :2 :2 et ainsi de suite. Le mode de DeepColor suivra la même logique, la sortie correspondra à la même quantification binaire que l’entrée, 12 bits sortira en 12, 10 bits sortira en 10 et 8 bits sortira en 8. Pour contrôler le mode de sortie de l’iScan Mini il suffit d’ajouter une source paramétrable au montage vidéo, un lecteur de bluray par exemple. Paramétrez le lecteur source dans le mode vidéo voulu, lancez un film et l’iScan Mini se calera dessus automatiquement. Ainsi la source vidéo vous permettra de contrôler l’iScan Mini dans son mode de sortie vidéo, vous disposerez alors des quatre types de profil : RGB 16-235, RGB 0-255, YCbCr 4 :2 :2 et YCbCr 4 :4 :4. Le DeepColor 8 bits, 10 bits et 12 bits sera disponible de la même manière. Bien entendu, pour que cette astuce fonctionne il faut disposer d’un lecteur de Bluray capable d’afficher toutes les combinaisons possibles.

2/ La résolution de sortie.

Un calibrage implique aussi d’avoir le générateur de mire callé sur la bonne résolution et la bonne fréquence. Avec l’iScan Mini, rien de plus simple ! Il vous suffit d’aller dans les paramètres SCALING, de sélectionner DVDO et de choisir la résolution et la fréquence souhaitées.

Voilà, votre iScan Mini est maintenant un générateur de mire adapté au calibrage que vous souhaitez effectuer. Il ne vous reste plus qu’à prendre la télécommande, mesurer vos mires et ajuster votre diffuseur.

Bon calibrage à tous !

Jeff.

Téléchargez cet article

1.78 MB | 12 téléchargements

Vous devez vous identifier pour accéder au téléchargement