Calibration SDR et HDR du vidéo projecteur SONY VW570ES


Introduction

Ce billet pour vous donner mes impressions sur le vidéo projecteur Sony VW570es que m’a prêté Sony France (merci Sarah !) et que j’ai pu évaluer dans ma salle dédiée durant plusieurs jours.

Voir le rappel sur REC709 et REC2020

  • REC709 est l’espace couleur de référence utilisé pour l’encodage et la reproduction des contenus Haute Définition (HD) disponibles notamment sur les disques Blu-Ray. La recommandation ITU-BT-709 ou REC709 pour la haute définition (1080p ou 1 920 × 1 080 pixels) est disponible en cliquant ICI.
  • REC2020 est l’espace couleur de référence utilisé pour l’encodage et la reproduction des contenus Ultra Haute Définition (UHD) disponibles notamment sur les disques Blu-Ray 4K HDR.

Voir le protocole et explication de la méthode pour les calibrations

  • Environnement de projection identique pour chacune des campagnes de mesures : temps de chauffe des appareils identique, durées maximales d’utilisation identiques, température ambiante régulée et constante (21°C).
  • Distance et positionnement de la sonde colorimétrique identique pour chacune des campagnes de mesures.
  • Utilisation d’une sonde colorimétrique professionnelle ayant une très bonne répétabilité et fiabilité des mesures.
  • Utilisation d’un spectromètre professionnelle pour étalonner le colorimètre.
  • Utilisation d’un générateur de mires sans dérive colorimétrique
  • Voir les matériels et moyens utilisés

    • Le SONY VW570ES a été évalué dans ma salle dédiée qui est totalement noire : murs avec tissu acoustique noir, sol avec moquette noire et plafond avec des dalles acoustiques noires. Les dimensions de ma salle sont les suivantes : 6.5m x 4m x 2.35m.
    • Un écran micro perforé au format 2.35., marque Oray, 3.5m de base. Gain de 1.0 (donc sans gain)
    • Le vidéo projecteur SONY VW570ES de couleur noire, heures de fonctionnement au début des tests : 50 heures. Placé à 5m de l’écran et à 1.90m de hauteur (utilisation du lens shift vertical)
    • Un câble HDMI-HDMI, marque HD Elite. Longueur 10m.
    • Le générateur de mires DVDO TPG AVLAB
    • Un lecteur de Blu-Ray 4K HDR pour vérifier subjectivement la calibration manuelle, marque Samsung, modèle UBD-K8500.
    • Un colorimètre professionnel, marque Colorimetry Research, Inc., modèle CR-100.
    • Un spectromètre professionnel, marque Colorimetry Research, Inc., modèle CR-250RH.
    • Un logiciel de calibration professionnel, LightSpace CMS de Light Illusion, version HTP pour effectuer la prise des mesures.
    • Un logiciel d’analyse des profils et de création des statistiques, outil propriétaire que j’ai créé moi-même .
    • Un ordinateur portable, marque DELL, modèle LATITUDE 3560 sous Windows 7 PRO 64 bits dont l’écran et sa sortie HDMI ont été calibrés via le logiciel SpaceMatch DCM de Light Illusion
    • Des mires adaptées, sur fond d’écran totalement noir, mires générées par LightSpace CMS via le DVDO TPG AVLAB à la résolution 1080p ou 4K à 24 Hz en YCbCr 4:2:2.

    Mon avis sur le SONY VW570ES

    Grace à son optique motorisée qui se commande via la télécommande, il est vraiment très aisé de mettre en œuvre le Sony VW570es. J’ai pu régler 2 mémoires d’objectif très rapidement : une pour la base de 2.6m au ratio 16/9ieme et une autre pour la base de 3.5m au ratio 2.35. Pour le zoom 2.35, je vous conseille d’utiliser la mémoire d’objectif qui combine à la fois le zoom de l’objectif et le zoom vidéo 2.35 afin d’utiliser tout le potentiel de la matrice 4K dans sa largeur (4096 pixels). Le changement de position d’objectif via l’appel des mémoires est particulièrement efficace, j’ai pu le vérifier via la mire d’intégration du DVDO TPG, l’image est bien recadrée et avec le bon réglage du focus.

    En mode lampe bas le Sony VW570es est très silencieux, en mode lampe haut il l’est un peu moins mais le bruit généré dans ce mode ne m’a pas particulièrement gêné sachant que le Sony VW570es se trouvait 1.5m derrière moi et légèrement au-dessus de ma tête (constat fait avec la bande son du film coupée). Comme nous ne sommes pas tous sensibles au bruit de la même manière, j’encourage le futur acheteur du Sony VW570es à le tester chez son revendeur préféré afin de se faire sa propre idée de la gêne que pourrait lui occasionner l’utilisation du mode lampe haut.

    Le traitement vidéo de Sony, le Reality Creation (RC), est toujours aussi efficace et c’est vraiment le gros point fort de la marque. Que ce soit en 1080p ou en 4K, les mires de sharpness du DVDO TPG ont montré qu’au-delà de la valeur 40 pour le paramètre RESOLUTION, le RC commençait à générer des artefacts vidéo, je recommande donc de ne pas dépasser cette valeur. Pour les autres paramètres du RC je préconise de les laisser à leur réglage par défaut ou de les mettre à zéro.

    Je ne suis pas un grand amateur des compensateurs de mouvement donc je n’ai aucun avis à partager sur le motion flow que j’ai par ailleurs désactivé.

    En SDR j’ai retrouvé le même type d’image que m’avait délivré le Sony VW550es (cliquez ICI pour lire l’article). En HDR le bilan est légèrement différent car le Sony VW570es produit une image bien plus équilibrée, plus naturelle que le Sony VW550ES.

    Le contraste on/off après la calibration du Sony VW570es est relativement bon, il se situe à plus de 12 000 :1 dans ma salle que ce soit pour le SDR ou le HDR, c’est un très bon point.

    En mode lampe haut, j’ai mesuré plus de 90 nits en projetant une mire de blanc à 100% sur mon écran perforé de 2.6m de base en 16/9ieme. Les micro perforations avalant pas mal de lumen, je peux penser que les 100 nits sont largement atteignables avec un écran plus classique, non micro perforé.

    Je recommande donc le Sony VW570es, l’acheteur ne sera pas déçu.


    Les screenshots

    Le flou des screenshots est dû à la prise de la photo elle-même. L’image à l’écran était très nette et précise.

    En HDR, SONY VW570ES calibré via ses outils de calibration embarqués.

    Ensuite, les réglages

    En SDR, SONY VW570ES calibré via ses outils de calibration embarqués.

    Ensuite, les réglages

    Les mesures

    Dans cette partie je donne les réglages qui, dans mon environnement de projection, m’ont permis d’avoir une image à la norme avec le SONY VW570es sur une base d’écran de 2.6m en format 16/9ieme. Je vous encourage à les tester chez vous, même si, bien entendu, le mieux est de faire calibrer son vidéo projecteur par un professionnel ou alors de le faire soi-même à l’aide d’un colorimètre et d’un logiciel de calibration, cliquez ICI pour plus de détails.

    Spectre du SONY VW570ES

    Le graphique ci-dessous représente le spectre lumineux mesuré à l’aide du spectromètre de référence CR-250RH. Sur la base de ces données, il a été établit une matrice de correction pour le colorimètre CR-100 afin que ce dernier soit parfaitement réglé pour évaluer et optimiser le vidéo projecteur selon son mode de fonctionnement.

    Spectre Sony VW570ES

    CALIBRATION SDR / REC709 – pour la lecture des blu-ray 1080p

    Voir les couleurs de référence pour réaliser l'analyse approfondie du mode SDR

    • J’ai utilisé 1493 couleurs.
    • Sachant qu’une couleur est la somme de 3 composantes, le rouge, le vert et le bleu, que chaque composante peut être codée numériquement sur 8 bits avec une valeur comprise entre 0 et 255 alors toutes les couleurs peuvent se représenter graphiquement dans un cube dont la structure principale est construite de la manière suivante:
      • les 3 axes principaux de ce cube sont les couleurs primaires (R,V,B) à différentes valeurs de luminance et de saturation,
      • la diagonale du cube est l’échelle de gris (ou points de saturation nulle),
      • les 8 sommets du cube sont le Rouge, le Vert, le Bleu, le Jaune, Le Cyan, le Magenta, le Blanc, toutes à 100% de luminance et 100% de saturation, et le Noir.

    Ci-dessous la représentation en 3D des couleurs utilisées pour vérifier les calibrations.

    1493 couleurs de référence

    1493 couleurs de référence

    A noter que j’ai dû utiliser le mode lampe haut car en mode lampe bas, la lampe clignotait très légèrement (flicker) et gênait pour la prise des mesures. C’est un phénomène normal qui arrive de temps en temps dans la vie d’une lampe UHP (et quelle que soit la marque du vidéo projecteur), il faut attendre que ça passe. Comme je n’avais le Sony VW570es que pour quelques jours, j’ai donc utilisé le mode lampe haut (mais le mode lampe bas convenait lui aussi pour ma base d’écran de 2.6m en 16/9ieme).

    J’ai choisi le mode REFERENCE comme base de départ.

    La cible visée est REC709, D65, gamma 2.2.

    Ci-après, l’analyse de la calibration SDR sur 1493 points via mon outil.

    CALIBRATION HDR / REC2020 – pour la lecture des blu-ray 4K HDR

    En HDR l’utilisation du mode lampe haut est vivement conseillé pour ne pas dire obligatoire.

    Je suis parti du mode CINEMA 2 car ce preset est juste placé au-dessus du preset REFERENCE dans le menu du changement de mode du Sony VW570es, c’est donc plus pratique pour passer d’un mode image à l’autre.

    Si pour la calibration SDR, le Sony VW570es offre de très nombreux -et efficaces- réglages, il n’en est pas de même pour la calibration HDR. En HDR, seuls les réglages Contraste HDR et Lumière permettent d’améliorer le rendu, ils vont jouer respectivement sur le haut et le bas de la courbe de luminance (ou EOTF). Pour la colorimétrie les réglages proposés ne sont pas assez efficaces mais fort heureusement le mode REC2020 avec son paramétrage par défaut donne déjà de bons résultats : les couleurs sont naturelles et les tons chair restent réalistes.

    La cible visée est REC2020, D65, ST2084 370 nits (mise en œuvre d’un  coefficient multiplicateur x4).

    Fin de l’article, merci de l’avoir lu jusqu’au bout.